Réunions publiques de la rentrée

Réunions publiques de la rentrée

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Mercredi 12 décembre 2018 - Actualité archivée le 31 décembre 2018
Retour des 5 réunions publiques inter-quartiers organisées en novembre par l'équipe municipale, afin d'aller à la rencontre des Albigeois et leur donner la parole sur tous les sujets de la vie quotidienne.
Réunions publiques inter-quartiers : La parole étaient à vous !
Source : D.R

Grand-centre / Mouline – Le Gô

Le 8 novembre, plus de 200 habitants ont répondu à l'invitation du maire et de l'équipe municipale pour le temps d'échange organisé au Domaine de la Mouline afin de faire le point sur les projets de leur quartier et exprimer leurs préoccupations relatives au cadre de vie.

Après une présentation des outils de proximité et des démarches de démocratie participative (permanences des élus et services publics dans les quartiers, conseils de quartier, plateforme de participation en ligne…), les échanges ont porté sur les conditions du bien vivre-ensemble dans les deux quartiers et les mesures permettant de lutter contre les incivilités trop souvent constatées.

Bruits en coeur de ville à proximité d'établissements de nuit, occupation des trottoirs par les voitures et les vélos, vandalisme, débordements de haies privées sur la voie publique, entretien du devant de porte : des témoignages ont permis de mettre en exergue le besoin de mieux informer les habitants sur leurs droits, devoirs et obligations.
À ce titre, et notamment en matière de prévention, de sécurité et de tranquillité publique, le travail mené par la ville avec l'ensemble des pouvoirs publics concernés a été rappelé. Sous l'égide du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, des rencontres régulières se tiennent pour définir des modes de traitement coordonnés, les moyens de la police municipale sont renforcés et les collaborations entre les polices nationales et municipales se développent. Cette réunion a aussi permis d'évoquer les mesures prises pour accroître l'attractivité du coeur de ville et soutenir le commerce de proximité ainsi que le bilan du fonctionnement du Domaine de la Mouline ; l'équipement ne désemplit
pas depuis son ouverture en 2016 avec une fréquentation de près de 40 000 personnes.

Renaudié-Viscose / Marranel-le Roc / Jarlard-le Peyroulié

Réunis à l’École des mines, les habitants des trois quartiers ont pu prendre connaissance des travaux réalisés dans leur quartier et des projets à venir. L'opération de modernisation-extension de la maison de quartier de la Renaudié qui va être prochainement lancée, a été présentée, comme le projet de nouvelle restauration collective et l'aménagement en cours de la zone commerciale de Mazars. Parmi les demandes exprimées, des questions ont porté sur la circulation, les déplacements et en particulier les modes alternatifs à la voiture. Les réflexions de l'équipe municipale et de la communauté d'agglomération sur le projet de gare multimodale pour favoriser le stationnement et le fonctionnement des bus urbains et inter-urbains comme les aménagements réalisés pour développer les itinéraires doux interquartiers le long de la rocade ont fait l'objet d'échanges. L'entretien des voies, les besoins de réfection des trottoirs de certains lotissements comme au Marranel, de fauchage et du curage des fossés dans certains secteurs ont également été débattus, en rappelant que chaque année, six millions d'euros sur le budget de l'agglomération sont consacrés à la voirie à Albi.

Lude-Bellevue-St Salvadou / Lapanouse-St Martin-Val de Caussels

Les déplacements et les besoins de réfection de voirie ont monopolisé les échanges de la soirée du 15 novembre organisée au lycée Bellevue. Les demandes d'intervention ont été prises en compte par les élus pour être examinées dans le cadre du programme pluriannuel des travaux de voirie et à l'aune du budget 2019, en cours d'arbitrage.
Dans ces quartiers, plusieurs axes de circulation nécessitant des améliorations représentent des linéaires importants à traiter (rue de Jarlard, rue du Roc, rue Lavazière...) et ne peuvent être pris en compte sur un seul exercice budgétaire. Le maire a expliqué comment le programme de travaux était défini, à la fois au regard des priorités d'intervention en matière de sécurité, des contraintes techniques (interventions conjointes sur les réseaux sous-terrains, impacts du chantier sur la circulation, les riverains et les commerces...) et des capacités financières de la collectivité.
Comme dans les autres réunions, des habitants ont souhaité dénoncé des incivilités récurrentes demandant que chaque citoyen soit rappelé à ses obligations notamment pour l'entretien des haies de jardin, par exemple. Il s'agit de respecter à la fois le règlement de voirie communautaire et les réglementations sur le « zéro phyto » nécessitant d'adopter de nouveaux modes d'intervention pour les pouvoirs publics en charge de l'entretien.
Pour Lapanouse, le besoin de requalification d'ensemble du coeur de quartier a été abordée en accompagnement de la dynamique d'animation portée par les associations, le centre social et les conseils de quartier et citoyens. Parallèlement,
les élus de quartier ont pu rappeler leurs permanences de proximité pour permettre à tous les habitants de les rencontrer.

Madeleine // Breuil-Mazicou-Fontanelles / Cantepau

Près de 200 habitants de la rive droite ont retrouvé l'équipe municipale à la salle événementielle de Pratgraussals le 22 novembre pour échanger sur les besoins et les projets de leur quartier.

La mise en service de la Maison de services au public, l'opération de renouvellement urbain à Cantepau, qui augure des transformations structurelles majeures pour améliorer le cadre de vie des habitants, le devenir du site de Pélissier, le chantier de la passerelle et l'évolution de Pratgraussals ont animé les échanges.

Ces projets témoignent que la rive droite se développe et qu'elle dispose d'équipements et de services à la disposition des habitants. Des interventions sont réalisées ou projetées pour accompagner les évolution surbaines de ce secteur, où de nouvelles populations s'installent. Aussi, tant les questions d'assainissement dans le secteur Broucounies/Bouteiller, que les besoins de réfection de voirie et d'amélioration des conditions de circulation (chemin de Gaillaguès,carrefour Thomas/Bouteiller,rue de Cantepau…) ont pu être évoqués…Des habitants ont aussi exprimé leur exaspération face à des incivilités et des nuisances dans certains secteurs : rodéos de véhicules, dégradations, tapage nocturne sur la voie publique… Ces questions de tranquillité publique sont prises au sérieux par la municipalité qui travaille en collaboration avec les services de l’État et les acteurs de la prévention et de la sécurité. Rappelant que le maintien de l'ordre public relève d'une compétence régalienne de l’État et que la sécurité doit être l'affaire de tous, le maire a présenté les actions engagées par la ville : renforcement des moyens de la police municipale, déploiement de la vidéo protection (phase 2), démarche d'insertion/prévention auprès des plus jeunes, actions communes des polices municipales et nationales….