Albi et les Albigeois méritaient-ils cela...

Albi et les Albigeois méritaient-ils cela...

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Un récent article du New-York Times vise la France à travers l'exemple inapproprié d'Albi, affichant des erreurs manifestes, des oublis et des contre-vérités qu'il convient de dénoncer. Si, comme nous, vous pensez qu'Albi ne méritait pas un tel portrait, nous vous invitons à soutenir la tribune adressée à la rédaction du New-York Times et aux représentants diplomatiques des USA.
Selon l'institut national Procos, le taux de vacances des commerces est inférieur à 7,3% à Albi.
Selon l'institut Procos, le taux de vacances des commerces est inférieur à 7,3%.

Le New-York Times est un journal sérieux, une institution incontournable dans le paysage de la presse internationale.

Pourtant, dans un article visant notre pays à travers l'exemple inapproprié d'Albi, il a porté gravement atteinte à la réputation de notre cité, et plus largement à l'image de la France.

En effet, au-delà de cet article, c'est bien de la France qu'il s'agit, c'est bien la France dont «les villes flétrissent» qui est visée sans détour.

L'auteur cite même nos "vieilles villes beaucoup plus touchées qu'Albi".

Et pourtant c'est Albi qui sert de victime expiatoire à un journaliste emporté par l'excès et trop à l'écoute de certains oiseaux de mauvais augure. 

Outre le fait qu'Albi n'est vraiment pas le bon exemple pour illustrer son propos, ce qu'il reconnaît à demi-mot, l'article est émaillé d'erreurs manifestes, d'oublis et de contre-vérités qu'il convient de dénoncer.

A commencer par le taux de vacances commerciales en centre-ville, qui est inférieur à 7,3%, ce qui place Albi dans les villes les moins impactées de France, la moyenne nationale étant de plus de 10%. 

Parler de déclin, c'est passer sous silence l'augmentation constante de la population albigeoise, la vitalité du tissu associatif sportif et culturel, le rayonnement du musée Toulouse-Lautrec, de sa Scène Nationale et de ses institutions labellisées, les résultats remarquables obtenus par son Institut Universitaire et son Ecole des Mines, la générosité, la solidarité et le dynamisme de ses habitants. 

Quoiqu'en dise l'auteur, dont le propos est manifestement assombri par le temps maussade le jour de sa venue, ou l'aigreur de ses "guides", l'attractivité du centre-ville est grandissante et accentuée depuis son inscription sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial. "Une des premières villes françaises où il fait bon vivre" selon l'enquete de l'hebdomadaire "l'express" datée de janvier 2017, et qui ne porte manifestement pas le même regard sur Albi.  

Albi est une ville qui bénéficie d'un excellent ensoleillement! Mais manifestement, le soleil n'était pas au rendez-vous de la dernière visite de ce journaliste pour qu'il en trace un portrait aussi terne et misérable, avec des clichés aussi sombres, mais du temps qu'il fait...nous ne sommes pas encore  responsables!

Nombre d'Albigeois ont été blessés et choqués par un portrait sombre de leur ville, brossé à grands traits, où la recherche du style littéraire prime sur celle de la vérité, et que finalement ils n'ont pas reconnu. 

Faire vendre du papier ne justifie pas tout, et surtout pas de tenter de briser les efforts collectifs et quotidens des Albigeois, pour rendre notre territoire toujours plus dynamique.

Nous, signataires, considérant qu'Albi mériterait un portrait plus complet et fidèle à la réalité, invitons les rédactions françaises et américaines du  New-York Times, mais aussi les représentants diplomatiques des USA à venir séjourner dans notre ville. 

Nous, signataires, saurons guider vos pas et vous montrer le vrai visage de notre ville. Vous verrez qu'il y a bien des bars et des cafés en centre ville et tant d'autres trésors encore. Vous irez ainsi à la rencontre des commerçants, de la jeunesse albigeoise et de celle venue d'ailleurs pour étudier dans notre ville et qui représente plus de 10% de notre population, de nos entrepreneurs, des forces vives qui animent ce territoire avec passion et determination. Une passion pour une ville si singulière et dont l'apport au patrimoine universel de l'humanité inspire son développement au quotidien. 

Nous, ville, associations, institutions locales, commerces et entreprises, vous présenterons nos projets. 

Sans nul doute, nous saurons vous surprendre et vous reconquérir. 

Albi est bien une ville magnifique pour tous.

Nous devons, nous pouvons collectivement être fiers de ce territoire, de l'engagement et de la volonté de ses acteurs à aller toujours plus loin, ensemble.