Le quartier Lapanouse – Saint-Martin – Val de Caussels

Situé à l'est de la ville, le quartier Lapanouse-Saint-Martin-Val de Caussels est délimité au sud par l’avenue Colonel Teyssier, au nord par la rue Marcel Ricard et l’avenue de Lattre de Tassigny, à l’ouest par le boulevard Soult et à l’est par la rue des Agriculteurs.
Le quartier Lapanouse – Saint-Martin – Val de Caussels

Vu du ciel du quartier de Lapanouse et du stadium municipal.

Source : © F.Guibilato - Ville d’Albi

Au Moyen-Âge, le secteur Saint-Martin constitue l’extrémité de l’un des trois faubourgs de la ville : le faubourg du Vigan (barry del Viga) qui s’étend entre l’actuelle rue Croix Verte et l’avenue Colonel Teyssier.

Plus à l’est dans la campagne, donc à l’écart de l’agglomération, se trouve l’un des deux refuges de lépreux de la ville : la maladrerie Saint-Martin (ou Malautia del Viga). Elle disparaîtra au XVIIe siècle (1660-1670).

En dehors de cette Maladrerie, la zone est rurale et ponctuée de fermes qui s’étendent entre les ruisseaux du Caussels et de Jautzou.

Avant la construction de l’avenue Colonel Teyssier, la limite entre le faubourg et les parcelles agricoles se situait sur le tracé de l'actuel boulevard Soult.

Au milieu du XIXe siècle, la création de l'avenue Colonel Teyssier et du boulevard Soult favorisent l'expansion du quartier.

En 1928, l'urbanisation se poursuit ; quelques constructions s’implantent le long du chemin menant d’Albi à Cambon. Cependant, le quartier conserve un caractère agricole très marqué.

En 1934, le « chemin de Triobéourès » prend l’apellation de rue « de Lapanouse », du nom d’une ferme desservie par cette voie.

En 1934, le « chemin de Triobéourès » prend l’apellation de rue « de Lapanouse », du nom d’une ferme desservie par cette voie.

Cette appellation est également l’occasion de perpétuer le souvenir de Georges de Lapanouse, qui en 1920, lègue à la ville une rente importante destinée à l'instruction supérieure des jeunes Albigeois sans ressources.

Dès 1954, les premiers logements sociaux sont réalisés cité Saint Martin par l'office H.L.M. (160 logements).

Parmi ces bâtiments, s’élève la tour Saint Martin (12 étages). Parallèlement la société Baticoop réalise une opération d'accession à la propriété sur les sites de Saint Martin et du Centaure.

C'est en 1960 que la ville réalise le stadium stadium municipal. Il n'existait jusqu'alors en matière d’équipement sportif que le stade Maurice Rigaud (1942). En 1978, la salle multisports du C.O.S.E.C. est construite sur le même site.

En 1964, le quartier de Saint-Martin est constitué dans sa quasi-totalité.

Début des années 1970, les quartiers de Lapanouse et de Saint-Martin prennent la forme que nous leur connaissons aujourd’hui.

La Clinique Claude Bernard est construite (1969), les écoles primaires et maternelles Edouard Herriot sont édifiées.

La construction de la rocade en 1980 scinde le quartier en deux. A l'est de la rocade, la ville aménage un lotissement communal (1985), et la zone d'activité du val de Caussels.

En 1998, les cités de Lapanouse et Saint-Martin sont classées en Zone Urbaine Sensible (Z.U.S.).

En 1 clic

Contact.

Service Vie des quartiers
16, rue de l’hôtel de ville
Tél : Tel : 05 63 49 11 24
Tél 2 : Tel : 05 63 49 12 81
Zohra Bentaïba
Zohra Bentaïba

Permanences de votre élue :

1er Mercredi de chaque Mois 14h-15h

Centre social (7 square Amiral Abrial)

Élue du quartier Lapanouse -
Tél : Tel : 05 63 49 14 81