Toulouse-Lautrec au Grand Palais

Le Grand Palais à Paris consacre une rétrospective exceptionnelle à Toulouse-Lautrec du 9 octobre au 27 janvier 2020. Cette exposition sera produite avec le soutien de la ville d'Albi et du musée Toulouse-Lautrec. Près de 200 oeuvres seront présentées dont 30 du mTL, prêteur majeur de l'expo.
Toulouse-Lautrec au Grand Palais
Date

Si on vous dit, peintre parisien, chroniqueur des nuits animées de la fin du XIXème siècle et témoin privilégié de ce qui passe derrière les épais rideaux de velours des cabarets de la capitale, vous pensez forcément…à Toulouse-Lautrec ! L’artiste, fin observateur des mœurs de l’époque et décédé jeune (à l’âge de 36 ans), a laissé derrière lui une œuvre très dense qui compte plusieurs milliers de pièces. Deux cents d’entre elles sont réunies au Grand Palais à l’automne 2019 pour tenter de sonder la profondeur et la complexité de l’artiste, 27 ans que ce n’était pas arrivé, trés exactement en 1992  !  Alors gageons que cela confèrera aux amateurs d'art, amoureux de l'homme et de l'oeuvre, l'envie de poursuivre leur visite à Albi.

Ce qu'il faut retenir

• L'exposition présente l'oeuvre de Toulouse- Lautrec à travers plus de 200 oeuvres évoquant l'évolution de son travail : affiches, tableaux, lithographies, dessins et photos de Toulouse-Lautrec lui-même montrant comment il se met en scène et joue de son image par le biais de cette technique.
• En voulant rendre à Toulouse-Lautrec tout son génie, parfois entaché par l'approche qu'on a pu avoir de son oeuvre autour de sa vie montmartroise, le parti pris pour cette exposition constitue en quelque sorte une belle réhabilitation dans le Panthéon des grands artistes français.

Infos pratiques

Toulouse-Lautrec Résolument moderne, du 9 octobre au 27 janvier 2020 au Grand Palais à Paris. Lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h, mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h.
Tarif : 15 euros (TR 11 euros), gratuit pour les moins de 16 ans et les bénéficiaires des minima sociaux. Informations et réservations :
www.grandpalais.fr 01 44 13 17 17. À noter que le catalogue de l'exposition sera disponible aussi au musée Toulouse-Lautrec ainsi qu'en librairie.

 EN CHIFFRES

•225 oeuvres dont 32 du mTL présentées sur 1 835 m2
•12 pays d'origine des prêts dont les États-Unis, le Brésil et la Russie
•15 euros l'entrée (plein tarif)
•4 mois d'exposition
•1 000 oeuvres conservées au musée Toulouse-Lautrec d'Albi
•Au total, 737 peintures, 275 aquarelles, 369 lithographies et affiches, et près de 5 000 dessins réalisés par Toulouse-Lautrec en moins de 20 ans.

Souvenir clin d'oeil de 1992

https://player.ina.fr/player/embed/CAB92009677/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/1

Le musée Toulouse-Lautrec est un des acteurs importants de l'exposition

« Cette exposition initiée par la Réunion des musées nationaux est une belle opportunité. La précédente rétrospective a eu lieu en 1992 et proposait une approche plus historique et sociologique centrée sur Montmartre. Or, le regard sur l'oeuvre de Toulouse-Lautrec, souvent interprétée à travers le prisme de son handicap et de sa vie supposée dissolue, a évolué. Tout cela effaçait la pertinence de son oeuvre, réduisait la portée de cet artiste et faisait oublier sa pratique d'un art résolument moderne. Ce qu'il met en place par son travail de la couleur, des perspectives et de la composition, mais aussi sa recherche de nouveaux supports, ouvre la voie des courants avant-gardistes du XXe siècle. Son regard sur la réalité, sans masque, sans faux semblant, avec élégance et une puissance expressive, retient toujours et encore l'attention. Il a aussi cette capacité à s'intéresser aux inventions techniques qui se développent à l'époque comme la photographie, l'électricité, l'affiche publicitaire, la bicyclette et l'automobile. Le musée Toulouse-Lautrec a été un des acteurs majeurs de cette exposition, comme prêteur d’oeuvres important aux côtés de la Bibliothèque nationale de France, détentrice de l'ensemble de l’oeuvre lithographiée de Toulouse-Lautrec. Un symbole fort, ces deux institutions ayant été les seules à accepter les oeuvres de Toulouse-Lautrec après sa mort. Pour illustrer le propos développé dans l'exposition, il a fallu établir une liste d’oeuvres représentatives. La collection d'Albi est de fait représentée dans la plupart des thèmes évoqués. »

Danièle Devynck, conservateur en chef du musée Toulouse-Lautrec et co-commissaire de l'exposition.

L'exposition sera l'occasion de réunir les plus grandes compositions de l'artiste

« Le choix du titre pour l'exposition, Toulouse-Lautrec résolument moderne » n'est pas anodin. Il faut replacer le mot "moderne" dans son sens initial, c'est-à-dire ici la capacité de dire le monde moderne. Toulouse-Lautrec a réussi à le faire avec une efficacité plastique indéniable, avec délicatesse et parfois même avec humour. Il a fait le choix d'une modernité urbaine et objective avec une poésie du réel. Nous avons voulu montrer à travers l'exposition que Toulouse-Lautrec est venu à Paris en apportant son goût de la vie, une culture, une histoire, confronté en même temps à un monde qui s'est urbanisé très vite. Il en sera un témoin privilégié à travers certains tableaux qui expriment la vie qui s'accélère. Il peint le mouvement, comme on peut le voir avec son travail sur la Goulue, ses représentations de cyclistes et d'automobilistes. Puisse cette exposition le montrer et aller à l'encontre des idées reçues qui ont parfois réduit l'artiste à un "aristocrate dépravé"… Pour moi, le regard porté sur Toulouse-Lautrec par certains artistes comme Picasso me suffit pour dire qu'il est un artiste capital dans l'histoire de l'art. C'est lui rendre justice que de le rappeler. Quant aux femmes, si un artiste a peint avec respect les femmes dans leur quotidien, c'est bien lui. La force de Lautrec, c'est cette peinture innovante, précurseur et si vivante où il réussit à tirer une poésie de tout. Sans l'insistance de Maurice Joyant, son oeuvre n'aurait pas été conservée à Albi et à la Bibliothèque nationale de France. Cela n'a pas empêché hélas que certaines oeuvres partent à l'étranger, notamment aux États-Unis. L'exposition sera en cela l'occasion de réunir les plus grandes compositions de l'artiste. Nous savons déjà que le public, y compris de l'étranger, sera au rendez-vous »

Stéphane Guégan, conseiller scientifique auprès de la présidence de l'établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie, co-commissaire de l'exposition.

Autour de l’exposition

  • documentaires auxquels le mTL a apporté sa collaboration :
    - ''Toulouse-Lautrec, vivre et peindre à en mourir'', réalisé par Sandra Paugam de Zadig Productions, durée 52 mn, diffusé sur France 5/France Télévisions
    - ''Toulouse-Lautrecl'Insaisissable'', durée 52 mn,  réalisé par Gregory Monro des productions CFRT avec le concours scientifique du mTL et diffusé sur Arte en septembre.
  • l'émission ''Stupéfiant'' de la rentrée sur France5, animée par la journaliste Léa Salamé aura pour cadre l'exposition.
     

          La presse communique sur l'exposition

  • Connaissance des Arts, magazine spécialisé en arts,  annonce l'exposition''Toulouse-Lautrec. Résolument moderne'' dans la rubrique ''Les expositions de la rentrée 2019'' de son numéro de septembre 2019 et publie un hors-série qui reproduit sur sa couverture Femme qui tire son bas, une des oeuvres prêtée par le mTL .
     
  • les publications 
    aux éditions de la Rmn-Grand Palais :
    - catalogue de l’exposition , ''Toulouse-Lautrec. Résolument moderne''
    21,6 x 28,8 cm, 352 pages, 350 illustrations, 45 €
    - journal de l’exposition
    28,8 x 43,2 cm, 24 pages, 30 illustrations, 6 €
    - l’expo
    16,2 x 21,6 cm, 304 pages, 280 illustrations,18,50 €

    - Un Henri de Toulouse-Lautrec
    14 x 21 cm, 236 pages, 60 illustrations,19 €

    DVD Toulouse-Lautrec, l’insaisissable
    52 min, 14,90 €
     
Exposition coproduite par les musées d’Orsay et de l’Orangerie et la Rmn - Grand Palais avec le soutien exceptionnel de la ville d’Albi et du musée Toulouse-Lautrec. Exposition conçue avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France, détentrice de l’ensemble de l’œuvre lithographié de Henri de Toulouse-Lautrec.

Commissariat :  Stéphane Guégan, Conseiller scientifique auprès de la Présidence de l’établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie, Danièle Devynck, conservateur en chef, Directeur du Musée Toulouse-Lautrec.
scénographie : Martin Michel

L’exposition bénéficie du soutien d’ING, de la MAIF et de la Fondation Louis Roederer

 

 

En 1 clic

Contact.

Musée Toulouse-Lautrec
Palais de la Berbie
Place Sainte-Cécile
Tél : Tel : 05 63 49 48 70

Informations.