Ville d'Albi
Accueil > Vie culturelle > Les musées

Culture

MUSEES


Vie Culturelle

05 63 49 11 78
culture@mairie-albi.fr


Mairie Albi
16, rue de l'hôtel de ville
81023 Albi Cedex 9


Les musées d'Albi

Musée Toulouse-Lautrec

Le musée Toulouse Lautrec est un établissement public géré par un conseil d'administration dont le maire d'Albi, Philippe Bonnecarrère est président.

Le musée a été doté de la personnalité civile par décret du 31 juillet 1923. Il est détenteur du droit moral se rapportant à l'oeuvre du peintre.

Plus de 1 000 oeuvres, tableaux, lithographies, dessins et affiches sont exposées faisant du musée Toulouse-Lautrec la plus grande collection consacrée à l'artiste albigeois.


Palais de la Berbie
BP 100, 81003 Albi Cedex
Tél : 33 (0)5 63 49 48 70
Fax : 33 (0)5 63 49 48 88
Mail : conservation@museetoulouselautrec.com

http://www.musee-toulouse-lautrec.com


Musée Lapérouse

Ce musée a vu le jour en juin 1988.

Il est le fruit de la collaboration de l’association Lapérouse Albi-France, présidée par le Dr Amalric, ophtalmologiste de réputation internationale aujourd’hui disparu et de la Mairie d’Albi .

Les anciens Moulins Albigeois ont permis son implantation dans un très beau local de briques rouges en forme de voûte. Depuis le square Botany Bay, sur lequel il s’ouvre, on peut admirer l’un des plus beaux panoramas sur la ville d’Albi.

Outre sa pièce d'entrée de présentation le musée se compose d'une salle basse et d'une salle haute. Celle-ci est normalement consacrée à la connaissance du monde avant Lapérouse, jusqu'au navigateur Cook, puis à l'aprés Lapérouse pour ce qui concerne sa recherche et les explorations des épaves, qui continuent toujours.

Musée Lapérouse

Square Botany Bay
81000 Albi
Tél : 33 (0)5 63 46 01 87
Fax : 33(0)5 63 46 01 87
Site internet


Le musée de la mode

Le musée de la mode rue de la Souque. Un heureux événement pour la ville d'un point de vue culturel, patrimonial et touristique.

 

Comment s'habillait-on autrefois ? Telle est la question à laquelle Dominique Mraille a consacré plus de vingt-cinq ans, en constituant une collection de costumes et d'accessoires exceptionnelle et unique dans le sud de la France. A partir du 10 mai, une partie sera désormais visible au sein du nouveau musée de la mode qui ouvre ses portes rue de la Souque . Oubliés dans un grenier ou rangés depuis des années dans un carton ou un tiroir d'une commode, des costumes magnifiques s'apprêtent à connaître une nouvelle vie. La première exposition intitulée De pied en cap se veut à la fois simple et spectaculaire : simple par le fait qu'elle présentera des costumes portés au quotidien par des familles aisées et plutôt citadines ayant vécu aux XVIIIe, XIXe ou XXe siècles. Spectaculaire, ensuite, en raison des pièces exposées. Le travail de confection, l'état de conservation, l'éclat des couleurs, des formes et des détails font de ces costumes et accessoires un témoignage fort de la mode au fil des siècles. Pour cette exposition, un échantillon représentatif des différents types d'objets composant la collection sera montré au public.

 

Des oeuvres d'art

 

« Les costumes anciens sont aujourd'hui considérés comme une oeuvre d'art au même titre qu'un tableau et constituent un patrimoine digne de figurer aux côtés des autres collections, d'où la nécessité de leur garantir les meilleures conditions de préservation », indique Dominique Miraille. « Il était temps car des pertes considérables ont eu lieu, ce qui rend les pièces épargnées

de grande valeur artistique.

 

Ce patrimoine social a traversé le temps et je me réjouis de pouvoir le montrer au public. » Pour replacer le costume ou l'accessoire dans le contexte de l'époque, des supports iconographiques - photos anciennes, tableaux, dessins de mode - seront présentés dans les vitrines. « On ne peut s'empêcher d'imaginer les personnes qui ont porté ces vêtements et accessoires, même s'il est difficile d'en connaître les propriétaires », note Dominique Miraille. « Une photo ou un nom sur le vêtement peut être un indice parfois émouvant. »Un voyage dans le temps qui ne laissera pas insensible le visiteur.

 

Un costume nécessite des soins spéciaux et réguliers, une conservation aussi proche que possible des normes muséologiques. Les ennemis irréductibles du costume (bactéries, lumière, poussière, etc.) imposent un cahier des charges très lourd pour leur préservation. Afin d'assurer une conservation des pièces optimales, le musée dispose de vitrines dont l'éclairage, la température et l'humidité sont contrôlés.

 

Exposition De pied en cap, de mai à décembre 2012. Visites commentées pour les groupes sur rendez-vous.
Catalogue disponible à la boutique.

 

Le musée de la mode

17, rue de la Souque 81000 Albi

Tél : 33 (0)5 63 43 15 90

contact@musee-mode.com

http://www.musee-mode.com/

Horaires : de 9h30 à 12h et de 14h30 à 18h du mardi au dimanche


Académie des Miniatures et des petits goûters

Collection de maisons et boutiques miniatures – échelle 1/7° - Ensemble de 51 pièces comprenant deux ensembles : Pièces d’habitation d’une grande maison bourgeoise fin 19° et immeubles complets comprenant des boutiques au rez-de-chaussée et des appartements aux étages.

L'Académie des miniatures et des petits goûters s'ouvre rue Rinaldi sur la rive droite du Tarn, quartier de la Madeleine. Il est situé à quelques pas du Pont-vieux.

 

Artiste plasticienne, Annie Jaurès,

s’est passionnée pour la reconstitution, à l’échelle 1/7°, d’intérieurs du 19e siècle. Un ensemble de 34 pièces: maisons d’habitation et boutiques s’offrent au regard et invitent à apprécier tant la prouesse technique car chaque objet est restitué fidèlement malgré son format réduit, que l’esthétique et le style de l’époque. C'est une oeuvre de 30 ans de travail qui est ainsi révélée au public aujourd'hui, un travail qui est une méditation sur le temps qui passe Le bureau du père, ci contre est la première oeuvre réalisée.

 

Singulière histoire que celle d'Annie Jaurès

 

"A travers une enfance d'abord choyée puis malmenée par des cassures familiales douloureuses, on comprendra qu'elle soit étreinte de la coûteuse ambition de se rendre dans les creux et les sommets de l'impossible. C'est le propre de l'artiste. Sa démarche méticuleuse va à la conquête de lieux où tisanes et miels se reflètent dans les miroirs ternis. Nostalgique Annie Jaurès dont la perte brutale des lieux de son enfance protégée a dû trouver au plus vite le salut d'une résilience dans le travail artistique. Elle est née dans une somptueuse maison dont se présentent sous nos yeux les diverses pièces réduites à l'échelle 1/7°. Un fracas économique et social avec la mort du père , quand elle avait dix ans, l'en a arrachée. Privée des flammes du bien être, elle a pu retrouver dans l'art, à la pointe extrême de son talent, l'émerveillement de la petite fille qu'elle fut. Par le songe qui double le monde de l'apparence, nous pouvons, visiteurs surpris, atteindre un point de l'esprit où le réel et l'imaginaire cessent d'être perçus contradictoirement. Les voilà unis dans la rumination envoûtante de la poésie et le bruit de source de la mémoire. La miniature porte en elle l'indéchiffrable secret de notre émerveillement. Une touche de lumière enfermée trace nos rêves derrière la vitre et nous fait changer d'espace. Nous ne pensions pas avoir à franchir autre chose que le seuil du musée et voilà qu'un autre monde est en train de naître sous nos yeux. Des meubles anciens habillés d'une longue patience d'artiste mêlent le jeu glissant de leurs ombres au peuplement de nos souvenirs. Les maisons d'Annie Jaurès emmaillotent nos regards de sortilèges et cisèlent en nous le sentiment qu'il devient possible de les habiter. C'est leur force. Les poupées ne sont pas dans ces maisons qui ne sont pas « de poupées ». Annie Jaurès a voulu qu'elles soient habitées de souvenirs anciens qui peuvent s'épanouir démesurément en nous faisant respirer le bonheur d'un souffle poétique. Quelle maladresse c'eut été d'entraver nos songes des hébétudes de la porcelaine ! Ouverte au silence et à l'aube sous le vent de la jeunesse, la volonté de l'artiste est de nous faire dépendre de notre seule inspiration."

 

Musée – salon de thé – jardin terrasse
16 rue Rinaldi 81000 Albi
Tel : 33 (0)5 63 79 00 98 – Mail- Site internet
Accompagnement pour la visite à la demande

Accès personnes à mobilité réduite

- Ouvert d'Avril à Septembre : 10h/19h – fermé le jeudi
- D'octobre à mars : 10h/18h - fermé le Jeudi et vendredi
Fermeture annuelle en janvier et février

 

Tarifs
Plein tarif: 5€
Tarif réduit  : 3,5€ (enfants de 6 à 16 ans, groupes à partir de 8 personnes, chômeurs)
Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans


Un musée d'art sacré

Cet espace muséal est aménagé dans l’ancienne place forte de la cathédrale Sainte-Cécile datant de la fin du XIIIème siècle. Elle était destinée à la conservation des archives et des objets précieux appartenant au chapitre. Sept niches dédiées à accueillir ces effets au Moyen Age servent ajourd’hui à présenter au public les pièces de ce musée « d’art sacré ».

A découvrir : des œuvres liées à l’évolution de l’histoire de la cathédrale, l’évolution du mobilier, un polyptique du XIVème « la Vierge à l’enfant », la "Vraie-Croix" croix reliquaire du XIIème, châsses, crosses, coffres...

 

Un musée d'art sacré

Cathédrale Sainte-Cécile - Place Sainte Cécile - 81000 Albi
Tel : 33 (0)5 63 43 23 43 -  Mail

Tarifs Plus de 14 ans : 2€, carte Albi pass : 1€ Combiné trésor + choeur : 3€


La Maison du Vieil Alby

La Maison du Vieil Alby se présente comme l'une des plus anciennes demeures d'Albi, associant briques et pans de bois, une architecture bien caractéristique d'Albi. Elle est située dans le quartier du Castelnau, au coeur du centre ancien.

Une reconstitution fidèle

 

Cette maison albigeoise, typique de la période médiévale , associe briques et pans de bois.
Elle se présente comme l'une des plus anciennes demeures de notre ville.

Elle se caractérise par le grenier à ciel ouvert appelé « Soleilhou » où l’on faisait sécher entr'autre le pastel, les colombages et l’encorbellement sur la rue. Le rez de chaussée réservé à l'échoppe, le premier étage réservé à l’habitat était en dépassement sur la rue pour gagner en surface.

 

La Maison du Vieil Alby

1 rue de la Croix Blanche - 81000 Albi
Tel : 33 (0) 5 63 54 96 38

Ouvert du lundi après-midi au samedi
- 10h30/12h30 et 14h30/18h30 d'avril à octobre
- 14h30/18h de novembre à mars

Tarifs : gratuit pour les -12 ans, Plein tarif 2€, Albi pass 1,50€ 


Le Centre d'art Le lait

Le Laboratoire Artistique International du Tarn est un lieu pionnier pour la création contemporaine et la transmission de la passion de l'art d'aujourd'hui. Installé dans un superbe cadre : les Moulins albigeois, il présente expositions, visites, ateliers et conférences pour tous les publics.

Situé au bord du Tarn, il offre une des plus belles vues sur la Cité épiscopale d'Albi.

Le Centre d'art est un laboratoire de recherches dédié à la création contemporaine et accueille des artistes émergents comme des artistes de dimension internationale.

Les artistes invités produisent des œuvres uniques, spécifiquement créées pour le centre d'art et ce dans un superbe cadre.Centre de recherche et d'expérimentation, le L.A.I.T initie les nouveaux langages artistiques en adéquation avec la société.

Le régard actuel sur l'art contemporain n'est pas bien différent de celui porté sur Ingres ou Picasso en leur temps. On y trouve une grande salle voutée qui témoigne du passé économique de la cité, de son activité de minoterie et de vermicellerie, exercée de 1845 à 1971.

Les Moulins Albigeois ont été le premier exemple de coopérative moderne pour toute le région du Midi, célèbres pour leur architecture industrielle et leur organisation commerciale. Ils accueillent le Centre d'art depuis 1989.

A l'extérieur l'espace jardin propose une magnifique vue sur le Tarn.

C'est un lieu idéal pour passer un moment agréable avec des amis ou en famille, se rafraîchir, lire et se ressourcer.

 

Le Centre d'art Le lait

41, rue porta – 81000 Albi

Carré Public, 6 rue Jules Rolland, 81000 Albi

Tel : 33 (0)9 63 03 98 84

Ouverture du mercredi au dimanche, sauf jours fériés - 13h/18h du 20 janvier au 31 mars - 14h /19h (à compter du 1 avril) Entrée libre.

Tarifs : gratuit pour les -18ans et demandeurs d'emplois - Plein tarif 4,50€ - Tarif réduit 2€ - Albi pass 2.50€

Espace Boutique : créations originales, des objets insolites, design, des jeux pour les 3 à 99 ans, des cartes postales et catalogues d'expositions...

Mail  - Site



haut de page