Alex Barde, centenaire et créateur du club des supporters du SCA

Ce jeune centenaire invite à remonter le temps, au cœur des sixties, avec quelques souvenirs mémorables des premières années du club des supporters du XV. Récit avec un ballon ovale sur le cœur et un esprit de camaraderie contagieux.
Alex Barde, centenaire et créateur du club des supporters du SCA
Date

Bon pied bon œil, il a fêté en famille ses cent ans le 7 mars dernier. Avec une mémoire que beaucoup pourraient lui envier, Alex Barde a répondu volontiers à l'invitation d'Albimag à rechercher quelques archives de l'époque, où il était président du premier club de supporters albigeois du XV, une institution créée en 1964 par une bande de copains qui anima pendant de nombreuses années la ville d'Albi et les tribunes du stade.

Alex Barde garde précieusement, rangées dans des pochettes, des photos et des archives, parmi lesquelles les actes constitutifs du club. Comme on peut le lire dans les statuts, il s'agissait « de maintenir des relations amicales et des rapports étroits entre tous ceux qui s'intéressaient à l'avenir de ce sport ». Cet ancien joueur de basket et amateur de natation s'intéressa au rugby après son arrivée à Albi à la fin des années cinquante.

Originaire de Rabastens, Alex Barde avait en effet trouvé un emploi à l'UMT et avait assuré à partir des années 70 des piges pour la Dépêche du Midi qui lui avait confié l'actualité sportive. À chaque match du XV, on pouvait donc le trouver dans les tribunes réservées à la presse tandis que ses collègues photographes étaient au pied du terrain pour illustrer son article.

Lotos, concours et galas...

Quelques années avant, des amis lui avaient proposé de participer à la création d'un club de supporters et le jeune homme - il avait la trentaine - n'avait pas hésité. L'équipe de rugby était remontée en première division depuis 1961 et enchaînait de belles saisons. Tout Albi avait rendez-vous au stade Rigaud, puis au Stadium à partir de 1965, pour le match du week-end. Comme tout bon club qui se respecte, le siège des supporters était situé dans un café. « Nous nous retrouvions au Grand Café du Théâtre », raconte Alex Barde.

Là, les membres du club refaisaient le monde autour d'une bière et surtout travaillaient à l'organisation de manifestations dont les bénéfices allaient soutenir le XV. « On a commencé par programmer des bals au gymnase Rochegude », se souvient Alex Barde.

 

Alex Barde (à droite) remettant une coupe à un joueur en 1969.

 

Nous avons proposé aussi des lotos dans les cafés, des concours de belote, et même des tournois de catch qui avaient lieu dans un ancien chapiteau de cirque installé place Jean Jaurès. Il y avait aussi la traditionnelle bourriche (tombola NDLR) lors des matchs de rugby. » Et de se rappeler, le sourire aux lèvres (qu'on peut deviner derrière le masque), des soirées dansantes baptisées, non sans raison, « les Folles nuits d'Albi »...

Présent à Intervilles

Le club participa aussi à l'émission culte Intervilles ; des photos, conservées aux archives départementales, en témoignent. De nombreux artistes et orchestres furent par ailleurs invités par le club comme ce fut le cas le 5 février 1966, par exemple, où Adamo s'était produit à Albi devant une salle comble. D'autres artistes suivront comme Serge Lama, Alain Barrière et Sylvie Vartan. Une page d'histoire pour Albi, le Sporting et Alex.