Le Ministre Jacques Mézard signe la convention cadre

Un engagement officialisé pour dynamiser le centre-ville
Date

Cette année, la ville d'Albi a été retenue par l’État pour bénéficier avec plus de 200 villes françaises du programme « Action cœur de ville » destiné à développer l'attractivité des villes moyennes.

Le 17 août, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, s'est rendu à Albi pour la signature de la Convention cadre pluriannuelle « Action cœur de Ville » qui contractualise une série d'engagements.

Il ne s'agit pas d'un plan de rattrapage, mais un plan d'ambition pour les villes moyennes.

Celle-ci engage l’État, les collectivités locales (ville et agglomération) et plusieurs institutions (CCI, Caisse des dépôts…) autour d'un programme d'actions dans le domaine de l'habitat, du commerce, des déplacements, des aménagements urbains et de l'amélioration des services publics. Un périmètre d'intervention a été défini, couvrant le centre-ville d'Albi de la Madeleine à l'Institut universitaire Champollion.

Chaque collectivité est un acteur de premier plan de ce dispositif car elle définit ses priorités et les actions à engager sur le territoire.

La rencontre a donné lieu ensuite à une visite sur le terrain pour présenter les aménagements urbains en cours au titre du programme, notamment place du château en lien avec la passerelle piétonne.

Au Castelviel, les deux élus ont évoqué le programme de subvention pour la restauration des façades, le développement de la vidéo-protection, le programme de restauration de la collégiale Saint-Salvi ainsi que le projet d'aménagement du mail urbain à Rayssac.

Nous voulons affirmer la volonté de l’État d'avoir un œil attentif sur ces villes et agglomérations dites moyennes.

Ce projet qui a bénéficié d'un financement FEDER qui prend en compte la nécessité de réaliser des îlots de lutte contre la chaleur au cœur même d'un quartier prioritaire.

Il sert de référence selon un principe de « développement en miroir » aux aménagements à venir sur le quartier de Cantepau sur financement ANRU.