L'inscription

L’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) est l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Une de ses missions la plus connue est la préservation et la valorisation des patrimoines culturels et naturels exceptionnels considérés comme des lieux de développement durable et d’échanges.
Petit rappel sur l'inscription

Patrimoine mondial : de quoi s'agit-il au juste ?

L’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) est l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Une de ses missions la plus connue est la préservation et la valorisation des patrimoines culturels et naturels exceptionnels considérés comme des lieux de développement durable et d’échanges.
La Convention concernant la protection du patrimoine culturel et naturel a été adoptée en 1972. Ce document définit le genre de sites susceptibles d’être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et fixe les devoirs des États parties dans l’identification des biens potentiels, la protection et la préservation du patrimoine. Elle encourage également à sensibiliser le public aux valeurs des biens du patrimoine mondial et à améliorer leur protection par des programmes d’éducation et d’information. En 2020, la liste compte 1 121 sites exceptionnels dans le monde. De nouveaux biens devraient rejoindre cette liste au terme de la 44e session du Comité du patrimoine mondial qui s'achèvera le 9 juillet.

Quelle est la définition de la Valeur universelle exceptionnelle ?

L'Unesco précise que « pour être considéré d’une valeur universelle exceptionnelle, un bien doit également répondre aux conditions d’intégrité et/ou d’authenticité et doit bénéficier d’un système adapté de protection et de gestion pour assurer sa sauvegarde ». Dans un autre paragraphe, il est indiqué que « la valeur universelle exceptionnelle signifie une importance culturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle qu’elle transcende les frontières nationales et qu’elle présente le même caractère inestimable pour les générations actuelles et futures de l’ensemble de l’humanité. À ce titre, la protection permanente de ce patrimoine est de la plus haute importance pour la communauté internationale tout entière. »

Pourquoi Albi est-elle inscrite en tant que Cité épiscopale ?

La Cité épiscopale est un ensemble urbain de brique, unique par sa couleur et son harmonie. Elle témoigne de la symbiose d’une cité avec un groupe épiscopal, qui exprime le pouvoir à la fois spirituel et temporel de l’évêque à l’époque médiévale. Le site inscrit, constitué par la cathédrale et le palais-forteresse de la Berbie, compte également tous les monuments et les maisons situés dans ce périmètre.

En quoi la Cité épiscopale d'Albi est-elle unique ?

Elle est originale par le fait qu’elle présente un espace urbain spécifique lié à la prééminence, dès la fin du XIIe siècle, des évêques à la fois seigneurs temporels et spirituels de la ville. Leur empreinte la plus visible à Albi est cette architecture typique, le gothique méridional.

Qu'a apporté l'inscription à Albi ?

En étant inscrite sur la liste du patrimoine mondial, la ville a intégré un réseau international qui lui vaut une notoriété bien au-delà des frontières du pays. Le classement a contribué à la faire connaître davantage et a participé au rayonnement et à l’attractivité de l’agglomération, voire du Tarn et de la région Occitanie qui compte déjà quelques sites classés comme Pyrénées Mont-Perdu, le canal du Midi, la cité de Carcassonne et les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. L'inscription a eu des effets positifs en matière de tourisme et plus largement d'économie locale avec le développement de nombreux commerces ou établissements. Albi bénéficie également d'un meilleur éclairage médiatique.

Les éléments visibles d'une inscription entrée dans l'histoire d'Albi

Les panneaux en entrée de ville mais aussi ceux situés sur l'autoroute sont évidemment les premiers éléments visuels incontournables. La plaque commémorative ancrée sur la place Sainte-Cécile est aussi un rappel de l'entrée de la Cité épiscopale sur la liste du patrimoine mondial.

Le saviez-vous ?

Depuis l'inscription d'Albi en 2010, plusieurs sites français ont rejoint la liste du patrimoine mondial :

  • les Causses et Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen (2011), Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes (2011),
  • Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais (2012),
  • Grotte ornée du Pont-d’Arc, dite Grotte Chauvet-Pont-d’Arc, Ardèche (2014),
  • Coteaux, Maisons et Caves de Champagne (2015),
  • l’OEuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne (2016), Taputapuātea (2017),
  • Haut lieu tectonique Chaîne des Puys - faille de Limagne (2018)
  • Terres et mers australes françaises (2019).

Au total, 45 biens sont aujourd'hui inscrits en France. Le phare de Cordouan, le plus ancien de l'hexagone, situé
en Gironde, est le candidat de la France à l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco en 2020. « Nice, capitale
du tourisme de Riviera » sera le dossier présenté en 2021.

En 1 clic

Informations.