Albi en oc

Le Centre Occitan Rochegude, géré par le Centre Culturel Occitan de l'Albigeois, est un lieu d'accueil, de promotion et de diffusion de la langue et culture occitanes. Retrouvez sur notre site toute l'actualité.
Albi en oc

Nadalets per los Reis

Nadalets per los ReisTalhièr de cant del CCOA Dissabte 8 de genièrSamedi 8 janvier 16h : carillon avec Jean-Pierre Carme 17h: Nadalets avec l'atelier chant du CCOA Glèisa Notre Dame de La DrecheLos Nadalets…

Talhièr de cant del CCOA

 
Dissabte 8 de genièr
Samedi 8 janvier
 
16h : carillon avec Jean-Pierre Carme
 
17h: Nadalets avec l’atelier chant du CCOA
 
Glèisa Notre Dame de La Dreche

Los Nadalets o Nadals o Novés en Provença son de cantics gaujoses que relatan lo viatge imaginari de tota la populacion per anar adorar lo messias e visitar sa maire, aval dins la grépia de Betelèm.

Cadun s’imagina que i pòrta son ofrenda, segon sa fortuna, e dins fòrça nadalets, rescontran en camin, o a la grépia, los tres Reis Mages, los saberuts de l’orient, que eles pòrtan l’aur, l’encens e la mirra.

L’imaginacion dels autors d’aqueles tèxtes es sens limita, e nos balha un tablèu de la vida e de las preocupacions del monde d’unes luòcs o d’unas epòcas.

Aqueles cants existisson dins totas las lengas del monde crestian ; per çò qu’es de l’occitan, lor nombre es impressionant, probablament plan mai d’un milierat. Lor creacion s’es fòrtament intensificada a la fin del sègle XVI, dins la seguida de la “Contra Refòrma” que raprochèt la glèisa catolica de las lengas popularas.

Dins aquel temps, la mòda se lancèt de compausar un nadalet novèl cada an, çò qu’explica lor proliferacion. Per l’occitan, una vila a jogat un ròtle mage dins l’aparicion e l’espandiment d’aquela mòda, es Avinhon : i avèm una prumièra tièra de nadalets, compausats de 1580 a 1610, dicha de Nòstra Dòna dels Doms, lo nom de la catedrala d’Avinhon, seguida d’un quarantenat d’autres escriches per Micolau Sabòli al sègle XVII. Aqueles darrièrs se van espandir dins Occitània tota, cadun los arrengant a sa mòda e a son parlar.

Tre lo sègle XVII, la mòda s’espandiguèt un pauc pertot, a Tolosa per exemple, ont lo poèta famós Pèire Godolin ne compausèt una brava tièira.

Un pauc pus tard, a la debuta del sègle XVIII, un curat nascut a Albi, Joan Calvèl, vengut puèi curat de Busca, pròche de Graulhet, n’escriguèt una dotzena que foguèron aparats dins lo manuscrit de cants de l’amiral de Ròcaguda.

D’autres nadalets foguèron escriches un pauc pertot e venguèron los nadalets atitrats de tala parròquia, de tal vilatge o de tala vila.

Los provençals, monde apassionats per tot çò que tòca Nadal, lancèron al sègle XIX las pastoralas, espectacles de mai de quatre oras de temps, cantats, jogats e acompanhats per de musicaires dins lo biais d’aquel temps. La mai coneguda es la pastorala Maurèl escrita en 1844.

M’anatz dire, e los reis dins tot aquò ? Son plan segur presents dins fòrça nadalets e la tradicion vòl qu’arriban a la grépia al 6 de genièr, la fèsta dels Reis…

Aquò tanben, los provençals o festejan, en particular a Ais de Provença ont un passacarrièira es organizat per los grops felibrencs del luòc, amb a la fin los tres reis acompanhats…de lors camèls !

An, per aquò far, un nové plan popular, que s’i prèsta a la perfeccion, la marcha dels reis, escricha al sègle XVIII per lo decan d’Aramon (1), sus una musica anteriora dicha “la marcha de Turena” (de Lully ?, anteriora ? òm te sap…), represa pus tard pel compositor Bizet dins son opera “l’Arlatenca”.

Lo Centre Cultural Occitan d’Albigés a decidit aqueste an de far un pauc çò mèmes a la glèisa de L’Adrech, que es, coma cadun sap, a l’encòp d’Albi, de Lescura e de Canhac, en organizant un eveniment al torn dels nadalets dels reis (sens camèls !) lo dissabte 8 de genièr.

Al programa, I aurà una prumièra partida amb los nadalets jogats al campanal per Joan-Pèire Carmes, lo campanièr del trinhon de La Platè de Castras, entre 16 oras e 17 oras, puèi, los reis dintraràn dins la glèisa e lo talhièr de cant del Centre Occitan Ròcaguda assegurarà la segonda partida, de 17 oras a 18 oras.

Se cantaràn de nadalets d’un pauc totas las menas, d’Avinhon, de Tolosa, d’Albigés e d’endacòm, amb coma punt comun qualques coblets suls Reis Mages.

Los tèxtes dels nadalets seràn disponibles dins un libret per dire que cadun pòsca cantar amb lo grope.

Es previst a la sortida de se rescalfar d’un veire de vin caud e de manjar un tròç de fogassa, qu’es la nòstra vertadièira còca dels reis…

Pensatz a portar amb vos lo vòstre pas sanitari per poder dintrar dins la glèisa.

(1) curé doyen d’Aramon, village du Gard

Miquèl Taiac, responsable del talhièr de cant del CCOA

 

La dintrada del CCOA : un novèl despart !

Cette année,l’association a décidé de ne pas faire payer les participations aux ateliers, pour faire contrepoids à tous ceux qui ne se sont pas tenus les saisons dernières. Nous demanderons donc seulement l’adhésion habituelle au CCOA pour pouvoir s’inscrire aux activités hebdomadaires et mensuelles. Cela n’empêchera pas chacun d’y ajouter un éventuel don, pour une aide au fonctionnement ou également aux investissements qui nous ont été nécessaires (meubles pour la bibliothèque et le centre de ressources en particulier).

Enfin, les projets ne manquent pas! Nous avons essayé de reporter toutes les activités qui n’ont pas pu se tenir : journée du théâtre amateur occitan, journée toponymie occitane, etc. Puis, l’équipe travaille, en partenariat avec l’IEO du Tarn, à l’édition de livres, traduits ou écrits par des adhérent-e-s dans de nouvelles collections ! Un travail de recherche sur l’occitan dans la Revue du Tarn devrait naitre dans l’année. Toutes les personnes qui veulent participer, aider à ces projets et/ou en proposer d’autres sont les bienvenues !

'Mesuras, pes e monedas" par Michel Villeneuve

Si plus de 200 ans après l’adoption du système métrique nous achetons encore une livre (liura) de fromage et mangeons un empan (palm) de saucisse, il s’agit de la réminiscence d’un vocabulaire fortement ancré pendant des siècles dans la mémoire collective. Après de nombreux atermoiements sous l’Ancien Régime, la Révolution a mis fin au maquis des unités de mesure où chaque communauté avait les siennes, non seulement en nom mais aussi en valeur, freinant ainsi les échanges et le commerce comme le pointaient les cahiers de doléance des États généraux de 1789. C’est ce maquis, de la canne (cana) au setier (sestièr) et de la pinte (pinta) au denier (denièr), que nous vous proposons de survoler.

Pour plus d’information : Centre Culturel Occitan de l’Albigeois / 28 rue Rochegude – Albi / www.centre-occitan-rochegude.org / 05.63.46.21.43

Contes et récits du Colonel Teyssier en version française

Tout le monde connaît à Albi sa statue (qui va être restaurée par la Ville) et l'avenue qui porte son nom, mais peu de gens savent qui était Louis Casimir Teyssier (1821-1916). Connu pour sa carrière militaire et la défense de la ville de Bitche en 1870-71, il fut aussi un grand animateur de la vie intellectuelle d’Albi. De 1881 à 1916, il présida la Société des Arts et Belles-Lettres du Tarn et écrivit une quarantaine de contes et récits en occitan. Quinze furent édités en 1913 dans un recueil intitulé Contes choisis en langue albigeoise. Après lui avoir consacré une exposition en 2020 et une édition en occitan de quelques-uns de ses contes en 2019, le Centre culturel occitan de l'Albigeois propose une version française et un CD audio de ses contes et récits. L'occasion de découvrir ou redécouvrir « Teyssier, ce colonel érudit occitan » dont on fête le bicentenaire de sa naissance cette année.
Édition du Centre Culturel Occitan de l'Albigeois - 05 63 46 21 43

Le Sidobre minéral et artistique

Entre légendes et authenticité, le Sidobre est un territoire insolite et riche en surprises. Au gré des chemins ou le long d'un ruisseau, entre l'église du Granit ou la Maison du Sidobre, vous pouvez y trouver des paysages magiques et des œuvres extraordinaires. La célèbre Peyro Clabado, bien sûr, mais aussi d'autres pierres étonnantes, celles de Jacques Bourges. À la fois poète, peintre et sculpteur, l'homme du pays connaît le granit par cœur, le travaille, le taille, l'embellit.

Paléographie occitane

La paléographie, qu'es aquò? C’est l’étude et la lecture de textes manuscrits, quelles que soit la langue et l’époque.
Au Centre Occitan Rochegude, Sylvie Caucanas, historienne,  archiviste paléographe et ancienne directrice des archives départementales d’Aude, vous propose de venir découvrir une discipline passionnante : la paléographie, chaque premier vendredi du mois à 18h. L’atelier consiste à décrypter des écritures manuscrites anciennes en occitan, mais également en latin et en français.

L’invention d'un théâtre populaire contemporain

Le troisième lundi du mois à 19h, le café des langues occitan – français prend place à la Brasserie du Parc (3, avenue du parc). Dans une ambiance conviviale, tout le monde peut venir parler, écouter, (re)découvrir la lenga nòstra et partager un moment agréable autour d'un verre et de tapas. Ce café a vu le jour en 2018 d'une initiative commune à deux associations occitanes d'Albi : le Centre culturel Occitan de l'Albigeois, et Albi-OCcitana, qui font toutes deux vivre la langue et la culture occitanes à travers diverses activités.

http://www.centre-occitan-rochegude.org/

LEXI'OCC

Le Centre occitan Rochegude vous propose 10 mots et une citation en occitan en lien avec l'actualité.

LEXIC

  • Abeille : abelha [a’beyo]
  • Arroser : asagar [aza’ga]
  • Chêne : garric [gar’ric]
  • Chou : caulet [caou’let]
  • Fleurs : flors [flous]
  • Oignon : ceba [’cébo]
  • Potager : òrt [ort]
  • Râteau : rastèl [ras’tèl]
  • Semer : semenar [sémé’na]
  • Tamier : reponchon [répoun’tchou]

PROVÈRBI

« Pascas banhadas, blat a carradas »
[’pasquos ba’gnados, blat a ca’rrados]
La pluie pour Pâques, du blé à charretées

Plus d’infos : centre-occitan-rochegude.org